WuDu! – La science et toi

Avec le projet pilote sur deux ans "WuDu !", Science et Cité travaille avec différents partenaires pour explorer le potentiel des médias sociaux et de l'interaction numérique au service de la communication scientifique.

L'objectif est de mettre en contact un public éloigné de la science avec la recherche dans une perspective interuniversitaire et de réduire ses inhibitions vis-à-vis de la science. En tant que groupe cible modèle, les apprentis et leur environnement sont abordés par le biais du scientainment, du marketing des (micro-) influenceurs, du dialogue scientifique et des actions ciblées dans leur milieu de vie.

Objectifs de «WuDu!»

Avec ses partenaires, le projet "WuDu !" tente de réduire les inhibitions et les préjugés des apprentis à l'égard de la science et de la recherche. À cette fin, l'équipe du projet entre en dialogue avec le groupe cible directement et via les canaux numériques les plus récents et le met en contact avec les questions scientifiques et éthiques liées à la recherche.

En collaboration avec le groupe cible, "WuDu !" veut tester le potentiel des nouveaux canaux numériques et des nouvelles méthodes de communication pour la communication scientifique afin de se faire une idée de leur fonctionnement et de leurs possibilités.

Pourquoi les apprentis ?

  1. Les apprentis revêtent une grande importance politique et sociale, car ils continueront longtemps encore à être soumis à leurs devoirs civiques en tant qu'électeurs
  2. Les apprentis suivent une formation, mais sont souvent très éloignés des sciences.
  3. De nombreux apprentis sont des "natifs numériques" et connaissent les dernières tendances de la communication en ligne - souvent avant même d'être arrivés dans les départements de communication des universités. Ainsi, les apprentis offrent à "WuDu !" la possibilité d'essayer et de connaître de nouvelles plateformes et de nouveaux canaux.
  4. Les apprentis ne viennent pas seulement des zones urbaines, mais également rurales, lesquelles sont, jusqu’à présent, moins privilégiées par la communication scientifique.
  5. Les apprentis peuvent être ciblés dans les écoles professionnelles et par l'intermédiaire de l'employeur.

Pourquoi le projet est-il important pour la communication scientifique ?

Le projet se distingue de la précédente communication scientifique en Suisse par deux caractéristiques uniques :

  1. Le groupe cible des apprentis n'est pas le centre d'intérêt des universités et des établissements d'enseignement supérieur, et les magazines et programmes scientifiques ne s'adressent presque jamais directement à eux
  2. "WuDu !" ne veut pas - comme c'est souvent le cas dans la communication scientifique - faire de la publicité directe pour les universités et les écoles supérieures, ni se concentrer principalement sur le transfert de connaissances. L'objectif est plutôt de renforcer la confiance du groupe cible dans les sciences par le biais de personnes, de récits et de scientainment et d'entrer en dialogue avec eux.

Au cours du projet, d'autres partenaires - de préférence à long terme - seront sollicités.

" WuDu ! » comment ça marche ?

En utilisant différentes approches, l'équipe du projet essaie de déterminer quels contenus et quels formats sont particulièrement bien accueillis par les jeunes du groupe cible.

Différents formats sont actuellement en cours ou en construction :

  1. Des hackathons vidéo seront organisés en 2020 en collaboration avec l'Institut Paul Scherrer PSI et l'Académie suisse des sciences médicales ASSM.
  2. "WuDu !" a tenu un stand au salon de la formation professionnelle BAM 2019 à Berne.
  3. Avec le compte du Prof. Dr. Fuchs, différents formats sont testés sur Instagram: https://www.instagram.com/prof.dr.fuchs/

Contact

Les parties intéressées et celles qui souhaitent apporter une aide quelconque au projet sont invitées à prendre contact avec l'équipe du projet :

Groupe de soutien

  • Claudia Appenzeller (Académies suisses des sciences)
  • Mirko Bischofberger (EPFL)
  • Philipp Burkard (Science et Cité)
  • Gian-Andri Casutt (Conseil des EPF)
  • Jun Sarbach (Fonds national suisse)
  • Marco Vencato (Fondation Gebert Rüf)

Partenaires

Le projet pilote est mené en collaboration avec les Académies suisses des sciences et le Fonds national suisse de la recherche scientifique. Le projet est généreusement financé par la Fondation Gebert Rüf.

Les autres partenaires sont :

  • Paul Scherrer Institut PSI
  • Landi SA
  • Salon des carrières et de la formation BAM Berne
  • Prof. Bummbastic
  • Académie suisse des sciences médicales ASSM